Translate

jeudi 8 septembre 2016

A-Mei ou Chang Hui-mei (2/5)


2000 : L'année commence par une chanson à but commercial "I Want to Fly" avant d'être sélectionnée pour participer à une campagne anti-tabac. En mars, elle donne deux spectacles à Hong Kong avec un Orchestre Philharmonique (celui de Hong Kong), en chantant une grande variété de chansons, en mandarin, anglais, taïwanais et des classiques cantonais.

Ci-dessous : "I Want to Fly" :



Cependant, A-mei a fait l'objet d'une controverse politique considérable après l'arrivée du nouveau président de la République de Chine, Chen Shui-bian le 20 mai 2000 A l'occasion, elle donne un spectacle qui irrite le gouvernement de la République populaire de Chine. Elle est alors interdite de séjour en Chine continentale. Sous la pression de Pékin, les stations de radio en Chine cessent d'émettre sa musique.


Pendant ce temps, la voix de A-mei est progressivement devenue plus faible et plus terne. Craignant que sa voix avait été galvaudée en raison de ses enregistrements et des concerts presque ininterrompus, les fans se regroupent et demandent à son agence "Forward Music",lui permettre. La société a finalement accepte après la promotion de la "A-mei et l'Orchestre Philharmonique de Hong Kong" en live. Elle part se reposer pendant plusieurs mois à New-York et revient en décembre avec son nouvel album "Regardless" (ou "Buguyiqie"

Le MV de la chanson-titre de l'album : "Regardless" :



Après avoir publié sa première compilation "Mei Li Xinshiji" en 2 CD, elle poursuit en 2001 avec une seconde "Lucheng" (ou "Journey") avec plusieurs chansons qu'elle a produit avec l'agence "Forward Music", qu'elle vient de quitter.




Enfin, en octobre, elle sort son sixième album "Truth" (ou "Zhenshi") avec sa nouvelle agence "Warner Music Taiwan". On y trouve plusieurs reprise comme "Shùnjiān" de la chanteuse chinoise G.E.M. (voir sa biographie sur ce site), ou la version chinoise du clip du film "Pearl Harbor" .

Le clip, chanté par A-Mei (bloqué en France et dans certains pays):



Alors que les parutions se multiplient aux Etats-Unis, comme dans Newsweek ou Time magazine, elle gagne le prestigieux "Best Female Vocalist of the Year" à Taiwan pour son précédent album "Truth", 4 ans après l'album "Bad Boy". 
Malgré les controverses politiques entre les deux "Chine" (dans lesquelles elle n'y est souvent pour rien !), elle maintient son statut de diva de la Mando-pop.

En octobre 2002, elle publie l'album "Fever", un CD auquel s'ajour bien vite un VCD, en prélude à une nouvelle tournée qui la conduit de la Chine à l'Australie et aux Etats-Unis.
Dans la foulée un Best-of 1996-2002 et un DVD live sont édités encore dans l'année.



Un long extrait de sa tournée en 2002 :



2003 : Après son nouvel album "Brave", A-mei continue sur la route du succès avec plusieurs concerts sur les plages (Taitung, Kaohsiung, Taipei) puis une participation à un autre album "City of Joy"  en hommage à son ancien producteur Chang Yu-Sheng.
Une chanson extraite de ce album :



En 2004, en juin, après avoir reçu la récompense comme "Favorite Artist: Taiwan" à Singapour, la situation s'assombrit à nouveau lorsqu'elle doit annuler un concert en Chine Populaire à Hangzou, accuser de soutenir l'indépendance de Taiwan.
En réaction, des ultra-nationalistes chantent en faveur de l'unification de la Chine.
C'est l'incident...

Néanmoins un nouvel album est enregistré et sort en septembre "Peut-être demain" ou encore "Maybe Tomorrow"

Ici, un MV de "Yěxǔ Míngtiān" ("Maybe Tomorrow")




(à suivre : 2004-2008)
Enregistrer un commentaire