Translate

jeudi 2 janvier 2014

Shu Qi (1/7)

Shu Qi, de son nom Taïwanais Lin Li-Hui, ou Hsu Chi ou encore Shu Kei (en langage cantonnais) est née le 16 avril 1976 à proximité de Taipei (Sindian City), d'un milieu peu favorisé. Très tôt, elle est une rebelle qui fugue à de nombreuses reprises face à la sévérité de ses parents.
Elle disparaît six mois à l'âge de 16 ans et part pour Hong Kong à 17 ans. 



Elle exerce divers "petits boulots" et gagne sa vie en posant comme mannequin de charme pour des revues spécialisées.
Dans ses débuts, on la retrouve ainsi dans "Penthouse" ou "Playboy" avant l'âge de 20 ans.


En 1996, le producteur Manfred Wong la repère sur une couverture de revue et la recrute pour son film "Sex & Zen II" avec l'argument " Si vous êtes inconnue et que vous venez de Taïwan, il vous est impossible de devenir actrice et d'interpréter des films conventionnels..." Ce premier rôle important restera le point de départ de sa carrière, gardant longtemps les rôles de "lolitas" et d'adolescentes.
Quelques photos de ses premiers films :
"Sex And Zen 2"               "Viva Erotica"           "Love Is Not A Game,But A Joke"       "Those were the days"
Peu à peu elle apparaît dans des clips et films publicitaires, et tourne film sur film à Hong Kong alternant les rôles érotiques et les petits films minables ("A Queer Story", "The Fruit is Swelling", "My Dad is a Jerk"), en voici d'autres :

"Street Angels"                                               "Growing Up"                                 "Love Amoeba Style"
"Those were the Days"                          "L-O-V-E...Love"                    "Love is not a Game,but a Joke"
Parmi ses premiers films, on peut remarquer "Till death do us laugh", en 1996, toujours avec Manfred Wong dans un film à sketchs sur le thème de l'horreur traitée de façon plutôt comique:

-  Un gangster voit son parrain mourir et remplacé par une femme qui a hérité de son âme. 
-  Sur un campus, un homme est sensé poursuivi par une statue diabolique.
-  Une étudiante voit sa colocataire et meilleure amie prendre sa personnalité. (vidéo)








"Portland Street Blues"
En 1996, elle tourne dans "Viva Érotica", une parodie du film rose. Le film est nommé huit fois dont deux pour Shu Qi qui remporte le Prix du Meilleur espoir féminin et celui de Meilleur second rôle féminin aux "Hong Kong Film Awards de 1997". 
Dans "Love is not a Game, But a Joke", elle remporte Le Prix de la Meilleure Actrice au "Golden Horse Film Festival" et au "Hong Kong Film Awards" en 1997, la même année.
L'année suivante (1998), aux "35th Golden Horse Awards" elle gagne le prix de la meilleure actrice pour "Portland Street Blues".



En 1998, elle rejoint l'équipe de "Young and dangerous" pour le 5ème épisode "Young and dangerous 5" aux côtés de Eking Cheng et Anthony Wong (voir Twins cinéma ) puis "Young and dangerous : the prequel". 

Le trailer de "Young and dangerous 5" : (vidéo)


Toujours en 1998, elle tourne un thriller très animé "Extreme Crisis B" dans un style très hollywoodien où les polices de Hong Kong et du japon font équipe pour stopper un dangereux terroriste japonais (lien vers le trailer.)

Citons également "Love Generation Hong Kong" sous la direction de Wong Jing (God of Gamblers, Naked Weapon, Magic Crystal...)

Un requin de la finance hésite entre 2 femmes: Carina, son ancienne petite amie sur le point de se marier avec un mafieux, et Shu Kei, qui est un sex-symbol. Mais Lee Ann, sa fidèle secrétaire l'aime en secret... (vidéo)





Terminons cette présentation des premières années de Shu Qi au cinéma avec "Gorgeous" (1999), ou  "Jackie Chan à Hong Kong", produit par Jackie Chan lui-même (ainsi que la chorégraphie et le scénario, avec  Sing Ga Ban, Vincent Kok Tak Chiu, et Law Yiu Fai)

"Lorsqu'un riche homme d'affaires écolo qui fait du kung fu tombe amoureux d'une jeune fille qui aime nager parmi les dauphins."

Voici un court extrait de Gorgeous
En quatre ans, elle tourne 28 films dans tous les styles acceptant tous les rôles, mêmes secondaires, désormais sa carrière est lancée.

D'autres affiches de films, ou covers, pour terminer :


"Metade Fumaca"             "My Loving Trouble"                  "Bishonen"                     "Storm Riders"
"Man Called Hero" "When I Look Upon The Stars"    "City Of Glass"        "Lucky guy"         "Iron sister"
Désillusion :
En 1999, Ang Lee propose le rôle de Jen à Shu Qi dans "Tigre et Dragon". Alors que le tournage a commencé, Manfred Wong la pousse à abandonner le plateau pour paraître dans une réception publicitaire pour Coca-Cola au Japon. 
C'est Zhang Ziyi qui prend le rôle, mais Shu Qi change d'agent...

(à suivre)
Enregistrer un commentaire