Translate

mardi 12 juillet 2016

Atsuko Maeda (3/6) en solo




Dès l'année 2011 encore dans la formation AKB48, Atsuko commence une carrière  en solo. 
En juin, apparaît son premier single "Flower", en plusieurs versions, dont une "théâtrale", les différents CD et DVD comprenant plusieurs chansons (Flower, Kono Mune no Melody, Hoozue to Cafè Macchiato, Yoake Made, La Brea Ave, Brunch wa Blueberry), une making-of et différents bonus sont proposés.
Pour son premier disque, les ventes dépassent les 200 000 copies.

Le MV :



En juin 2012, peu de temps avant de quitter AKB48, elle enregistre un second single : "Kimi wa Boku da". Le titre du single est utilisé pour la chanson du film "Go, Masao!", ou encore "Love Masao-kun ga Iku!(voir l'article détaillé à propose de l'actrice Ryoko Hirosue) .
Le single atteint alors la première du classement "Oricon", avec plus de 160 000 copies vendues.Un présentation de "Kimi wa Boku da" en public : 



La seconde piste "Migikata" sera reprise pour le drama "Shiritsu Bakaleya Koukou" dans lequel participeront encore AKB48."Migikata", ci-dessous, en live : 



En 2013, un an après sa graduation, elle reprend les chemins de studios pour son troisième single "Time Machine Nante Iranai", il sera également utilisé, à la télévision (Fuji TV) pour "Yamada-kun to 7nin no Majo", avec Nishiuchi Mariya et Yamamoto Yusuke.

En 2014, elle a sorti son dernier single "Seventh Chord"

Ici"Time Machine Nante Iranai"



Très active sur ses compétences cinématographiques, elle a aussi tourné plusieurs clips publicitaires comme cette publicité "commerciale" avec Jean Reno (TOYOTA)



Quelques pages de revues et magazines :




Après son premier photobook "Hai", décrit dans la première partie de cette série d'articles, elle en a encore publié 4, ainsi qu'un DVD et un spécial "Graduation". 


Acchan - Maeda Atsuko - ATSUKO - Bukiyou - Sotsugyo Kinen 


Quelques images de son second PB "Acchan" :




Et du dernier "Bukiyou", publié en 2012, avec ces photos tirées à Paris :




Et le Preview : Maeda Atsuko's Bukiyou



Pour terminer cette partie individuelle, quelques images d'un making-of à New-York :



(à suivre pour la carrière cinématographique de Atsuko)
Enregistrer un commentaire