Translate

samedi 15 mars 2014

Chiaki Kuriyama 4


Tout en poursuivant ses tournages de films d'action, Chiaki réalise plusieurs Photobooks individuels ou collectifs :


En 2004, l'année de ses 20 ans, plusieurs publications apparaissent dans les rayons des libraires : 
- C'est d'abord "Princess", réalisé pour son anniversaire
- Puis "Chiaki Kuriyama", avec un DVD, et "Girls kishin NO.4 Kuriyama Chiaki" photographiée par Kishin Shinoyama, et encore "Car girl" avec le même photographe. 


- Un autre livre traitant de "Last Quarter" est réalisé après celui de "Battle Royale", édité  en 2000

Elle continue encore sa carrière de mannequin, réalisant aussi des publicités, comme ici dans pour "SHISEIDO WHITE LUCENT " (clip plus récent)


A la télévision, après l'avoir vue dans "Kyoto Meikyu Annai"  (TV Asahi) en 2002, dans une ambiance de mystères et de crimes, elle apparaît dans un rôle plus important dans "Haru, Barneys de..." en 2005 (ci-contre).

On peut remarquer également les séries "Woman's Island" sur la NTV et "Kakure Karakuri" sur TBS en 2006, puis "Tokkyu Tanaka San Go", en 11 épisodes en 2007, 

"Tanaka Express"  et   "Hagetaka"






"Tokkyu Tanaka San Go"       et       "Hagetaka"
En 2007, dans le rôle d'une femme d'affaires, (Yuka Mishima), elle occupe le principal féminin de la série de six épisodes "Hagetaka" qui est récompensée aux "44th Galaxy Awards" .

Un drame industriel et commercial pendant la crise des années 2000, alors que les entreprises japonaises sont rachetées par des investisseurs étrangers. Les ambitions, les luttes et les espoirs dans les acquisitions d'entreprises ...

Le trailer de "Hagetaka" (version film, réalisée plus tard en 2009):



(vidéo)
Citons également les téléfilms "Jyooubachi" (The Queen Beediffusé sur Fuji TV en 2006 et  "Keikan no Chi" (The Policeman's Lineage) en 2009. 

Au cinéma, après ses films d'action de 2003-2005, Chiaki, on la retrouve d'abord dans
"Kisarazu Cat's Eye: World Series", en plusieurs épisodes (le troisième en 2006) dans un milieu très masculin pour un petit rôle.

Elle renoue avec les films d'horreur l'année suivante avec "Exte", écrit et réalisé par Sion Sono et Masaki Adachi, aux côtés de Ren Osugi, Megumi Sato et Tsugumi.

Une jeune fille est retrouvée assassinée dans un conteneur plein de cheveux, un homme vole le cadavre dont les cheveux poussent sans cesse pour les revendre, et qui portent la colère de la victime en tuant ceux qui les portent... 


 (vidéo)
Le court-métrage "Tengu Gaiden" (25 minutes) est diffusé la même année, permettant de voir Chiaki dans un rôle moins brutal.

Dans un proche avenir, une jeune fille dans les ruines d'un vieux temple et où elle rencontre un étrange vieux moine. Comme ils regardent le soleil se coucher, le vieux moine raconte Irisa une vieille histoire : un fugitif fut sauvé par une femme mystérieuse et tomba amoureux d'elle... 

(vidéo)

Enregistrer un commentaire