Translate

mercredi 24 juin 2015

Inoue Mao (3/5)


Après "Check It Out, Yo!",  dans un second rôle, ce sont les séries et le film "Hana Yori Dango" qui permettent à Inoue d'arriver à jouer les premiers rôles sur les écrans de cinéma.


En 2007, entre deux tournages, elle parvient en haut de l'affiche pour les rôles féminins :

  • dans "Gegege No Kitaro" un film basé sur une série de mangas écrits par Shigeru Mizukila, "Hakaba Kitaro" entre 1959 et 1969, on la trouve en bonne place entre Eiji Wentz et Rena Tanaka (à ne pas confondre avec Reina Tanaka)
Kitaro est à moitié humain et demi-yokai (un terme général pour les créatures et êtres surnaturels), orphelin dédié à maintenir la paix entre les mondes humains et les Yokai. 




Ici, un trailer :


Dans la même année, elle aborde alors le film d'horreur avec Kaidan, dirigé par Hideo Nakata d'après une nouvelle de Encho San'yuutei  sur un scénario  de Satoko Okudera.
Pour compléter la distribution, elle est accompagnée par Hitomi Kuroki et Kikunosuke Onoe.

Un jeune homme et une professeur de chant plus âgée, Oshiga, se rencontrent par hasard un jour de neige et tombent amoureux sans tenir compte des avis extérieurs
Un jour,  Oshiga se blesse, la plaie s'infecte, elle meurt. 
Mais une terrible malédiction pèse sur la famille d'Oshiga...




Alors qu'Inoue a décidé de reprendre des études, elle aborde alors plusieurs dramas sentimentaux, toujours au cinéma :

En 2009, c'est d'abord "I give my first love to you", 

Takuma, qui serait condamné par une grave maladie et n'espère pas vivre plus de 20 ans, est amoureux depuis toujours avec Mayu...
Chacun d'eux ne voulant faire de mal à son amoureux dans cette idylle sans issue, ils se tournent vers d'autres partenaires.
Frustrations et déboires de jeunesse !

La bande-annonce de "I give my first love to you


Elle continue alors en enchaînant deux autres mélodrames en 2010 :
  • Sous la direction de Oguri Shun, Surely Someday raconte les tribulations d'un jeune groupe de musiciens, aux côtés de Tsuyoshi Abe, lui aussi déjà rencontré dans "Hana Yori Dango"
  • "Darling is a foreigner" est tiré d'une histoire vraie autobiographique de Saori Oguri. Saori, une japonaise (Mao Inoue) veut devenir mangaka et rencontre un américain, Tony, qui s'est installé au Japon. Et la romance peut commencer...
"Darling is a foreigner", une bande annonce sous-titrée :


Ce sont deux grands premiers rôles qui sont incarnés par Mao Inoue en 2011


Sur un nouveau registre pour elle, "Oba the last Samurai", encore appelé "End of War" en occident nous plonge dans la terrible bataille pour la conquête de l'Île de Saipan, dans l'archipel des Mariannes, à partir de juin 1944.

Réalisé de mains de maître par Hideyuki Hirayama, le film regroupe une équipe d'acteurs japonais, avec Yutaka Takenouchi et Toshiaki Karasawa ainsi que des américains avec Daniel Baldwin, Treat Williams et Sean McGowan. 

Inoue y incarne une jeune infirmière japonaises dans les turbulences de cette bataille.




Un groupe de soldats japonais continue à se battre pour le pays, longtemps après les explosions atomiques et la reddition de l'empereur en 1945.

Un trailer :



Dans une équipe majoritairement d'actrices : Mao Inoue, Hiromi Nagasaku, Eiko Koike (voir sa biographie) et Yoko Moriguchi, le film Youkame no Semi (ou Rebirth), dirigé par Izuru Narushima, sur une nouvelle de Mitsuyo Kakuta est du style "thriller-suspense".

Une jeune femme enlève un bébé d'un homme qu'elle a connu, avant d'être arrêtée 4 ans plus tard. L'enfant (Erina) est restituée à ses parents biologiques. Adulte, Erina (Mao Inoue) rencontre à son tour un homme marié.
Elle finira par découvrir une vérité choquante ...

Le film a reçu de nombreux prix en 2012 parmi lesquels une "performance exceptionnelle pour une actrice dans un rôle principal" pour Mao.  

Youkame no Semi (Rebirth) (2011) Trailer :




Quelques images :

Quelques couvertures de magazines, nombreuses pendant cette période :

Suite au cinéma : Inoue Mao (4/5)
Suite, séries et autres activités : Inoue Mao (5/5)
Enregistrer un commentaire